Bière d'Orval


authentic

 

La bière trappiste d’Orval

 

Celle-ci fait partie des 9 bières trappistes au monde. Les critères d’appellation « Authentic trappist product » sont les suivants :

Le produit doit être fabriqué au sein d’une abbaye trappiste.

Le produit doit être fabriqué par des moines ou sous leur contrôle.

L’essentiel des bénéfices doit être consacré à des œuvres à caractère social.

Il existe six trappistes belges : Westmalle, Westvleteren, Achel, Chimay, Orval et Rochefort

Il existe une trappiste hollandaise : La Trappe 

Il existe deux trappistes autrichiennes :  Benno, Gregorius

Quelques caractéristiques de la bière d’Orval.

L’Orval, bière trappiste belge, est brassée à l’abbaye du même nom en Gaume, au Sud de la Belgique.

Son volume d’alcool moyen est de 6.2%.

Elle a une amertume assez forte.

Après une période prolongée de quelques mois en cave, à l’abri de la lumière et à une température stable (de 10° à 15°), elle gagne en maturité.

L’Orval est conditionnée en bouteille de 33cl, à déguster dans le verre adéquat.

Envie d’une petite visite, la brasserie d’Orval organise ses portes ouvertes en septembre.

Pour toutes informations complémentaires, visitez www.orval.be

Comment la bière d’Orval est-elle fabriquée ?

IlluBrasserie de la Brasserie d'Orval

L’Orval existe depuis 1931. Le maitre brasseur Pappenheimer, enterré à Villers-devant-Orval, est à l’origine de la recette de fabrication.

Les matières premières de l’Orval se composent comme suit :

de l’eau de source (1a),

de l’orge maltée (1b),

de houblons aromatiques (1c),

du sucre candi liquide.

L’orge concassée est ajoutée à de l’eau chaude par la méthode de brassage (2) par infusion. Le moût (3) est envoyé dans la chaudière à cuire. Celui-ci sera porté à ébullition durant une heure et demie. Du houblon est ajouté durant l’ébullition. Ensuite, on laisse refroidir.

La fermentation, étape suivante, est une étape cruciale dans la fabrication de la bière. Les levures «  de fermentation hautes » (champignons microscopiques) vont transformer le sucre en alcool et en gaz carbonique. Cette première fermentation dans les cuves cylindro-conique dure 4 à 5 jours à une température de 15° à 23°.

La poursuite de la fermentation se passe dans les tanks de garde (4). On y ajoute des sacs de houblon. Ceux-ci y seront en macération durant 2 à 3 semaines. Cette méthode s’appelle le houblonnage à cru. Afin de permettre la dernière fermentation, la refermentation en bouteille, on ajoute, après centrifugation, des nouvelles levures et du sucre.

Ensuite la bière est soutirée, mise en bouteille (5), est conservée durant 3 à 5 semaines dans les salles de maturation. Durant cette période la bière refermente en bouteille (6).

L’Orval ne quittera la brasserie qu’après 2 mois de stockage (7).

 

Enfin, nous avons le plaisir de la déguster dans son verre d'origine.

Jeune ou vieux, frais ou à température de 10 à 15° accompagné du fromage d'Orval.

Bonne dégustation aux goûts de chacun.