Histoire de la Confrérie

C'est en février 1977 qu'un petit groupe décida de constituer une association de fait, sous le patronage des Syndicats d'Initiative locaux de Villers-devant-Orval et de Florenville. Orval se situe sur le territoire de l'ancienne commune de Villers-devant-Orval, celle-ci étant une des sept fusionnées depuis le 1er janvier 1977 sous le nom de Florenville.

Les membres fondateurs étaient au nombre de douze. Très vite les structures seront mises en place. Le thème gastronomique choisi sera évidemment la bière d'Orval et, accessoirement, le fromage produit par l'abbaye.

Le 17 juin, en l'auberge de l'Ange Gardien à Orval, la confrérie des Sossons d'Orvaulx est portée sur les fonds baptismaux. Les membres fondateurs, soit le Grand Conseil, élargissent le cercle en intronisant ce jour-là quelques nouveaux disciples togés qui deviennent par le fait membres du chapitre. En 1979, le confrérie décide de se constituer en asbl. Les statuts sont publiés dans le Moniteur du 2 octobre 1980. Seule l'asbl "Sossons d'Orvaulx" est reconnue par le Conseil Noble des Confréries Luxembourgeoises et par le Grand Conseil de la Tradition gastronomique et culturelle wallonne.

La confrérie compte de nombreux membres médaillés et même togés, originaires des départements voisins des Ardennes et de la Meuse. Elle entretient également des relations avec une antenne "Sossons" à Orval en Berry ainsi qu'une autre au Québec.

Il faut également souligner son action sociale, certes discrète, au bénéfice de certaines personnes en difficulté ou d'associations caritatives (l'asbl possède un compte solidarité).

A l'heure actuelle, l'association compte plusieurs centaines de membres effectifs, dont une bonne quarantaine de togés.